imageCQVC1

A l’initiative de l’actuelle Municipalité, une nouvelle Convention d’occupation de la Maison de quartier du vieux Conflans, qui encadre strictement, les activités à caractère politique, syndical et cultuel a été signée.

Historiquement dédiées à l’expression libre des habitants par Michel Rocard, les maisons de quartier Conflanaises connaissent désormais un encadrement restrictif de leurs activités, dans le sens, d’une neutralité politique et confessionnelle accrue.

Le comité de quartier du vieux Conflans, porteur d’un projet  associatif structuré, s’est accommodé de cette nouvelle optique, tout en négociant des amendements substantiels au texte initialement soumis à son approbation : reste pleinement licite dans le cadre de la maison de quartier, l’action politique locale à laquelle peuvent naturellement s’associer toutes les associations à vocation citoyenne (exemple : accueil des réfugiés, droit au logement etc…)

L’actuelle convention présente en outre l’avantage de consacrer le caractère pleinement associatif de la Maison de quartier, qui ne doit plus être confondue avec une simple salle municipale ouverte à tous vents (même les plus mauvais…).

Enfin, il est à souligner que les autres comités de quartier ont également signé la convention (suivant des modalités adaptées à leurs réalités de terrain) et que le texte (disponible ci-après) a fait l’objet d’un large débat au sein du conseil d’administration de notre comité de quartier.

Convention d’occupation et de gestion de la Maison de quartier du vieux Conflans

Laisser un commentaire

Scroll Up